Les projets de notre association

Première thématique: projet de construction d'une école

Construction d’une école à Bali mataan:

 

A travers ce projet, l’association Solidarité Bretagne Somaliland cherche à promouvoir la scolarisation des enfants du Somaliland dans des conditions favorables à leur réussite.

 

Pour de meilleures conditions d'enseignement au Somaliland il est nécessaire de:

 

  • mettre en place des infrastructures adaptées au nombre d'élèves/aux conditions climatiques/aux intempéries

 

  • permettre à chaque élève d'avoir accès au matériel scolaire 

 

C’est pourquoi les objectifs spécifiques de ce projet sont :

- la construction d’un module trois classes

-  la distribution de fournitures scolaires

- la création d’un projet d'agriculture (= les revenus permettront le fonctionnement autonome de l’école)

Objectifs

 

 

 

Pourquoi une école ?

  • Pour les mêmes raisons que nous avons d’envoyer nos enfants à l’école. Il ne viendrait jamais à l’idée, à nous parents, de ne pas envoyer nos enfants à l’école ​

​​

  • Un des droits fondamentaux des enfants est le droit à l’éducation.

 

  • Le Somaliland  manque d’écoles. Celles qui sont fonctionnelles manquent de places ou sont reservées à un enseignement religieux donc PAYANTES.

 

  • Le Somaliland a un taux net de fréquentation scolaire de 18 % pour les garçons et 15% pour les filles.

 

  • On ne peut pas faire de développement si l’instruction ne suit pas, ou mieux, si l’éducation ne devance pas les projets.

Le cout du projet a été évalué  à 50 000 euros

 

 

 

 

 

 

2ème Thématique : développer l'accès à l'eau potable

La  problématique

 

L’accès à l’eau potable dans le monde est l’un des 17 objectifs du programme universel de développement durable de l’Organisation des Nations Unies (ONU) adopté par 193 pays.

 

Dans cette région, les populations ont pour habitude de creuser des points d’eau pour recueillir l’eau de pluie. En raison de la sécheresse, ces points d’eau sont asséchés et le niveau des nappes phréatiques a baissé.

                                                                                                                                

 

Les habitants sont pour la plupart des éleveurs et dans une moindre mesure des cultivateurs.

Or, l’absence d’eau a entrainé comme conséquence le manque de fourrage pour le bétail.

 

Les solutions

 

Le coût d'un forage étant trop élevé étant donné la profondeur à creuser (environ 200 m), la solution la plus viable est la construction d'un réservoir en dure permettant de stocker les eaux de pluies permettant de développer une agriculture maraichère locale.

 

Une fois le point d'eau viabilisé la mise en place d'un système de filtration (à sable et UV ) permettrait de rendre l'eau salubre pour les habitants du village, générant moins de maladies et de décès pour ces populations fragiles.

 

 

 

 

 

 

Troisième thématique : développer un projet d'agriculture locale

en cours de construction

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 16/12/2018